right-arrow-of-straight-lines

Nous élevons nos vins en foudre de chêne pour la cuvée boisée du sud de 40 et 20 hectolitres (4000 et 2000 litres)

Nous avons privilégier ce mode d’élevage pour arrondir et sublimer la cuvée boisée du sud sans masquer le terroir de CAZELLES

Nous n’avons pas voulu masquer le goût du vin avec des arômes de Vanille, café…. lors d’une passage en fût de 225 litres mas garder les arômes naturels de notre vin

 

La culture des raisins en mode biologique et biodynamique

Pulvérisation de produits naturels : tisanes de plantes bio.

Nous pulvérisons des tisanes de plantes (orties, prêle ,achillée mille feuille, consoude)pour aider la vigne à lutter contre les maladies de la vigne (oïdium, mildiou)Celles –ci agissent aussi en engrais naturel et apportent différents minéraux.

Nous utilisons aussi:

l’argile blanche en poudre qui permet de lutter contre les champignons de la vigne c’est   également un engrais folière et elle aide à la cicatrisation des plaies de vignes, la propolis (elle agit comme un antibiotique naturel), de l’ail (c’est un repulsif des vers de grappe), de l’huile essentielle de lavande (c’est un répulsif des vers de grappe et un antiseptique )

Le travail du sol

Il est très important. Il est très gourmand en temps mais permet d’améliorer la vie du sol et ainsi favorise l’auto-défense de la vigne. Celle ci va chercher en profondeur tous les éléments nécessaires à sa croissance et sa santé. Nous utilisons pour enfouir l’herbe au printemps, un appareil tracté derrière le tracteur qui se nomme griffe et interceps. Les griffes sont passées entre les rangs des ceps, tandis que les interceps sont de grosses brosses qui sont passées entre les ceps. Ils sont équipés d’un palpeur qui permet au disque de s’écarter à l’approche du cep et ainsi de ne pas le blesser.

Les cycles lunaires

Nous respectons aussi les cycles lunaires pour la culture de la vigne, la vinification et l’embouteillage.

Petits rendements

Pour être en harmonie avec la nature, nous respectons les ceps et nous travaillons la vigne en petits rendements. Je taille très courts mes vieux ceps pour produire à peu près 28 hectolitres à l’hectare. Pour avoir une idée des rendements :

AOC Minervois : Maximum autorisé   50 hectolitres par hectare

Vin de pays         : Maximum autorisé     80 hectolitres par hectare

Vin de table         : Maximum autorisé   110 hectolitres par hectare.

Nos quantités de raisins sont très faibles et au niveau gestion et équilibre financier, nous devons faire très attention.

Nos grappes claires et aérées possèdent peu de baies mais celles-ci sont éclairées à plus de la moitié de leur surface totale. Elles se chargent de beaucoup de chloroplastes et à la véraison, les baies changent de couleur rapidement et uniformément. Elles se chargent aussi d’ arômes de fleurs, de fruits mûrs et de parfum de garrigue. Les raisins ainsi obtenus vont permettre d’élaborer un vin authentique ,exprimant tout le terroir d’où il est issu.

Au plus près de la nature, nous ne pouvions pas imaginer une culture de nos raisins autre qu’en mode biologique.

  • slide 5
  • slide 3
  • slde 2
  • slide1
  • slide 4